Qui sommes-nous ?

Bienvenidos

هالو، مرحب

Welcome

Selamat datang

bonjour, bienvenue

Degemer mat

καλωσόρισμα

שלום

Huan ying

Qui sommes-nous ?

Rencontrer des personnes appartenant à différentes traditions
Approcher des cultures qui nous sont étrangères
Réfléchir avec d’autres sur nos expériences

Une association départementale loi 1901 créée en 2006…

Historique de l’association :

L’association « Cultures et Religions en Dialogue » a pour objectif la constitution et l’animation d’un espace de rencontre entre personnes physiques directement concernées ou simplement intéressées par les religions et les grands courants de pensée. Dans le respect des convictions de chacun, elle se propose d’ouvrir le débat sur les grandes questions du vivre-ensemble.
A partir d’octobre 2004, un groupe de catholiques intéressés par ce projet a opté pour un statut associatif où des membres de différentes religions et des personnes qui ont d’autres convictions se trouveraient à égalité, engagées ensemble pour le mettre en œuvre. Voir plus bas la genèse de l’association.
Cette association loi 1901 dans le département du Finistère a réuni sur cet objectif non pas des institutions mais des personnes de différentes convictions : agnostiques, bouddhistes, catholiques, juifs, musulmans, protestants, orthodoxes…
A cette date, janvier 2019, elle compte une centaine d’adhérents, plus d’une centaine de sympathisants.

Motivés par :

  • – le souci de comprendre les changements religieux qui ont accompagné les évolutions culturelles récentes,
  • – le désir de s’ouvrir aux richesses d’autres visions du monde, devenues proches par le brassage des cultures.

Notre objectif :

L’association a pour objectif de développer des espaces de paroles où puissent s’exprimer des questions et se développer des réflexions :
– sur les transformations des religions,
– sur l’essor de nouvelles formes de spiritualité,
– sur l’émergence de questions éthiques…
Certains thèmes en débat dans l’association sont liés à la conjoncture finistérienne (marquée par le clivage entre tradition catholique et mouvements récurrents d’opposition à toute forme de religion).
Cependant les préoccupations des participants sont liées à l’horizon planétaire : la mondialisation de l’économie et le développement des communications appellent une connaissance mutuelle des univers culturels.
Certes l’interdépendance économique mondiale impose d’abord des formes nouvelles de régulation politique et des initiatives hardies de solidarité, mais elle requiert aussi des progrès dans le registre spirituel, des lieux où, face aux risques de méconnaissance et de haine, puissent se construire des amitiés.
C’est à ce renouvellement que l’association, en lien avec d’autres organisations prétend contribuer.
Concrètement, ces objectifs passent par un dialogue entre des personnes qui se référent à des traditions différentes.

Nos moyens :

des Conférences :

L’association organise des conférences – où il est fait appel à des personnalités, des universitaires, des militants… – permettant à un public plus large de participer à sa démarche.

Voir les Conférences publiques ci-contre.

des rencontres-débats :

Sur des sujets d’actualité, locaux…

Permettant un dialogue facilité entre les participants par la médiation d’intervenants.

des ressources :

L’association contribue à toute initiative d’ouverture sur les différentes religions et cultures. Pour cela, elle dispose de ressources en personnes, en conseils et en documentation. Nous contacter.

des ateliers :

Des membres de l’association se réunissent régulièrement dans des ateliers d’échanges définis par un axe thématique.

Comment adhérer :

Nous contacter. Le montant de l’adhésion est de 20 euros. Pour les étudiants et les chômeurs, il est de 5 euros. Être adhérent vous permet de nous soutenir et de participer aux ateliers.

Genèse de l’association :

L’initiative de la recherche qui a abouti en juin 2006 à la constitution de l’Association revient à un groupe de catholiques, chargés de mettre en œuvre une décision d’une assemblée de catholiques réunis au niveau du département du Finistère en novembre 2003.

Le document d’orientation élaboré par cette assemblée demandait :

« Le projet d’un Centre de Culture Religieuse sur Brest sera mis à l’étude en concertation avec les autres confessions chrétiennes et les autres religions. Sa vocation serait :

– d’être un centre de ressources et un lieu de formation et de débat sur le christianisme,

– d’être un lieu d’information, de rencontres, d’échanges et de débats avec les autres religions et courants spirituels. » 

« Des temps nouveaux pour l’Evangile » – Document d’orientation diocésain – 30 novembre 2003 –  Chapitre « Communiquer » page 53.

A partir d’octobre 2004, un groupe de catholiques s’est réuni et a pris contact avec d’autres réalisations. Celle du Centre de rencontres et de dialogues inter-religieux (CERDI) à Angers nous a le plus intéressés. Il fonctionne depuis 2004 sous le mode d’association de catholiques, protestants réformés, juifs et musulmans. www.cerdi.net

Pour réaliser notre projet, nous avons pensé nécessaire d’aller aussi vers un statut associatif où des membres de différentes religions et des personnes qui ont d’autres convictions se trouveraient à égalité, engagées ensemble pour le mettre en œuvre. Nous  avons aussi envisagé de faire connaître plus largement ce projet par l’organisation d’une conférence grand public.

Pour proposer ce projet au-delà de notre groupe un document de présentation a été rédigé en octobre 2005 : il a permis de prendre contact avec d’éventuels partenaires de différents horizons qui ont été invités à une première rencontre le 15 novembre 2005.

Lors de la rencontre du 1er février 2006, nous avons décidé de ne plus tarder pour nous constituer en association dont nous avons précisé ensemble l’objectif en rédigeant l’article :  « objet de l’association » des futurs statuts. Un groupe diversifié s’est alors constitué pour préparer la conférence de Jean-Claude Guillebaud le 17 mai à la fac Ségalen et un autre groupe pour préparer l’assemblée générale constitutive du 15 juin.

Etaient convoquées à cette AG constitutive toutes les personnes qui avaient participé à l’une ou l’autre des rencontres depuis novembre 2005. 15 personnes étaient présentes, 5 autres avaient signé une procuration. L’association a donc été créée et les statuts déposés à la sous-préfecture avec un conseil d’administration qui comprend 7 personnes de diverses convictions religieuses ou autres. La déclaration au Journal Officiel de la création de l’association a paru le 12.08.06.

A la pause de la conférence du 17 mai un document a été diffusé portant l’objet de l’association et les noms des personnes qui soutenaient le projet et que chacun pouvait contacter. 35 personnes nous ont aussitôt demandé de les tenir au courant de la suite, d’autres se sont exprimées dans les semaines suivantes.

A cette première assemblée générale, ce 10 octobre 2006, ont été invitées toutes les personnes qui ont exprimé leur intérêt pour le projet soit en laissant leurs coordonnées, soit en contactant l’un ou l’autre des membres que l’on pourrait appeler « fondateurs ».